Accueil > Fonction barrière

Fonction barrière

OBJECTIF : ASSURER UNE BONNE PROTECTION ET UN BONNE HYDRATATION À LA PEAU

La fonction barrière est assurée par l’épiderme. Elle maintient l’hydratation de la peau, notamment en évitant son évaporation, et protège la peau des agressions extérieures.

Les kératinocytes : principaux acteurs de la fonction barrière

Lors de leur différenciation, les kératinocytes vont produire divers constituants pour assurer la fonction barrière de la peau.

Les kératinocytes de la couche épineuse et de la couche granuleuse sont reliés les uns aux autres par des desmosomes ce qui leur confère une apparence épineuse. Cette grande cohésion leur confère une très grande résistance mécanique.

Dans les kératinocytes de la couche granuleuse, on retrouve des granules de kératohyaline qui contiennent de la profilaggrine, et les corps lamellaires d’Odland qui sont chargés de lipides.

Les kératinocytes de la couche cornée, dits cornéocytes, ont atteint leur niveau terminal de différenciation. Ils ne possèdent plus de noyaux ni d’organites mais sont chargées de filaments de kératine enrobés dans de la filaggrine pour former une matrice fibreuse.

Dans les couches les plus superficielles, la filaggrine est protéolysée en acides aminés et en acide urocanique. Les acides aminés forment le NMF (Natural Moisturising Factor). L’acide urocanique absorbe les UV. Les corps lamellaires d’Odland des kératinocytes de la couche granuleuse vont déverser leur lipides (cholestérol, céramides, etc.) dans l’espace intercellulaire pour assurer une bonne cohésion entre les cornéocytes, une bonne imperméabilité et à réguler la désquamation.

L’association entre l’étroite cohésion des kératinocytes des couches épineuse et granuleuse, ainsi que la couche hydrophobe formée par les lipides et les cornéocytes constitue une véritable barrière de protection : la fonction barrière.

LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS

  • Assurer hydratation et protection à la peau
     
  • Empêcher la déshydratation
  • Protéger la peau des stress environnementaux

LA RÉPONSE D’EXSYMOL

Pour répondre à ces attentes, Exsymol a développé des actifs capables de maintenir la fonction barrière, de la renforcer ou de la restaurer en cas de stress intense.

Etape 1 : Maintenir un bonne fonction barrière

Assurer une bonne différenciation des kératinocytes

En stimulant la prolifération et la différenciation des kératinocytes, on assure une bonne fonction barrière grâce à un épaississement de l’épiderme.

Algisium

Epidermosil

Une JDE en bonne santé diminue largement l’évaporation de l’eau

Une jonction dermo-épidermique endommagée est responsable d’une déshydratation due à l’évaporation de l’eau.

Assurer l’intégrité de la JDE assure ainsi une bonne fonction barrière.

Sirhamnose

Les cellule nerveuses de l’épiderme participent à la fonction barrière

Les cellules nerveuses jouent un rôle clé dans la communication cellulaire. Au niveau de l’épiderme, elles favorisent la prolifération et la différenciation des kératinocytes.

Assurer la survie des cellules nerveuse de l’épiderme assure ainsi une bonne fonction barrière.

Glistin

Etape 2 : Renforcer la fonction barrière

Apporter un film protecteur à la surface de la peau

Recouvrir la peau d’un film hygrophile va permettre de largement diminuer les pertes d’eau trans-épidermiques. Trois molécules sont parfaitement adaptées pour ce rôle:

  • Acide hyaluronique
  • Panthénol
  • Vitamine E

DSH CN

Pantesinol

Liposiliol

Etape 3 : Restaurer la fonction barrière

Certains stress peuvent largement endommager la fonction barrière:

  • Délipidation (Peeling chimique, acétone…)
  • Forte déshydratation (alcool, températures…)
L’acétone va causer une sévère délipidation et va fortement inhiber l’expression de l’aquaporine (en vert), marqueur de la fonction barrière

Exsymol propose des actifs capables de restaurer une fonction barrière endommagée.

Une délipidation prive la peau de sa première barrière défensive

Un peeling ou une exposition à de l’acétone va retirer la couche lipidique à la surface de la peau ce qui va considérablement diminuer la fonction barrière.

Arct’Alg

Epidermosil

Une température élevée ou une exposition à de l’alcool va créer une forte déshydratation qui va affecter la fonction barrière

Une déshydratation forcée entraîne une chute de la fonction barrière. En maintenant une bonne hydratation de la peau, on maintient également sa fonction barrière.

G.P.S.

L’inflammation dégrade la fonction barrière

Certains stress pro-inflammatoire (rasage, épilation…) entrainent une déshydratation due à une altération de la fonction barrière. En diminuant l’inflammation, on assure une fonction barrière optimale

DSB C

Alistin

Arct’Alg

Nos solutions à votre disposition

>